INTERVIEW - THIBAULT LIEBENGUTH L'EXPLORATEUR DE POCHE

[ILS ONT OSÉ] Le mois de juillet est synonyme de découvertes. Partons donc à la rencontre d’un explorateur rythmé par un mode de vie responsable. Il nous prouve, à travers ses dernières aventures, l’importance de prendre soin de notre environnement.

 

" Nous vivons une crise écologique majeure, qui touche la biodiversité, nos ressources naturelles ou encore le climat. Il n’est plus possible de ne rien faire à ce niveau. Chacun de nous doit agir, à la maison, au travail, dans ses loisirs pour réduire drastiquement son impact (même aller en nature à un impact !). " 

 
Aujourd'hui est l'occasion de découvrir de nouveaux horizons. Nous avons donc eu la chance de rencontrer Thibault Liebenguth, “aventurier de poche en famille”. Le temps d’une rencontre, il nous parle de son parcours, de ses engagements, mais également de ses aventures en famille.
 
 
Audrina : Hello Thibault, pouvez-vous nous parler de vous ?
 
Thibault : Bonjour à tous et merci pour cette belle opportunité ! Je m’appelle Thibault Liebenguth, je suis associé de la coopérative AIR coop où je conseille les entreprises dans leur stratégie RSE et d’éco-conception depuis 10 ans. Je suis également au conseil d’administration de l’association Protect Our winters (POW) où l’on sensibilise les pratiquants de sport outdoor au changement climatique tout en leur proposant des solutions pour réduire leur impact. Enfin, je suis auteur depuis 2 mois d'un livre sur l’aventure en famille qui est sorti chez Voyages Gallimard. Avec tout ça, je trouve heureusement du temps pour m’occuper de ma belle petite famille et de mon potager !
      
 
A : Vous avez un parcours assez atypique, pouvez-vous nous en dire plus ?
 
T : Oui je suis effectivement issu d’une école de commerce en spécialité marketing, que j’ai pratiqué 5 ans avant de tout quitter pour monter un magasin de skate et de snowboard à vocation environnementale et sociale à Grenoble. C’était en 2008 et les clients n’y étaient pas très sensibles donc, le magasin n’a duré que 2 ans. Ensuite, j’ai monté une entreprise de livraison à vélo pour livrer les produits des commerçants et faire les courses des personnes âgées. 3 années épuisantes mais assez précurseur en 2010, quand on voit le développement de ce type de livraison aujourd'hui. Puis par un heureux hasard, lors d’un match de Bike Polo (oui oui), j’ai appris l’existence d’une formation autour du textile et de l’industrie Outdoor. Ni une ni deux, je me suis inscrit et une année plus tard, après la formation, j'ai intégré AIR coop, où j'ai bien évolué depuis 10 ans.
  
 
A : Vous êtes aujourd’hui ambassadeur, quel est votre rôle auprès des marques engagées avec lesquelles vous collaborez ?
 
T : Je représente effectivement quelques marques d’aventures pour qui je fais du contenu blog, réseaux sociaux ou même de la photographie. Lafuma a été la première à me faire confiance et j'ai intégré leur collectif "Outdoor sentinels", qui portent des projets à vocation environnementale. Je travaille également avec la marque de tente Qaou, qui propose un concept unique et malin de tentes modulables et connectables entre elles, fabriquées en matières recyclées ! Elles nous accompagnent dans toutes nos aventures en famille, que ce soit à vélo ou en rando. J'utilise également des sacs de la marque MERO MERO, qui m'équipe notamment de ses produits faits pour les parents actifs (leur banane Piha est incroyable !). Et pour finir, j’écris dans le blog de la communauté Chilowé depuis quelques années, pour partager nos aventures en famille, ce qui a initié le projet de livre !
 
  
A : Vous êtes avide d’aventure et d’exploration. Qu’est-ce qui vous a marqué par le passé pour vous conduire à votre mode de vie actuel ?
 
T : Depuis que je suis tout petit, je passe une grande partie de mon temps libre dehors. Ça a développé mon amour pour la nature et particulièrement la montagne, que je partage maintenant avec toute ma famille. Je crois qu’en tout a commencé dans mon village natal à Barcelonnette, dans les Alpes de Hautes Provence, ou un jour, je suis partie jouer dans la forêt voisine avec mes copains, alors qu’elle nous semblait sombre et inquiétante. On y a découvert un monde merveilleux et absolument pas hostile, contrairement aux apparences et aux recommandations de nos parents ! Même si je me suis fait gronder sérieusement parce que je n'avais pas prévenu mes parents, depuis ce jour je ne peux plus me passer du « Grand Dehors », comme dit Sylvain Tesson.
 
 
A : Quels sont vos engagements du quotidien que vous aimeriez transmettre aux lecteurs ?
T : Aujourd’hui nous vivons une crise écologique majeure, qui touche la biodiversité, nos ressources naturelles ou encore le climat. Il n’est plus possible de ne rien faire à ce niveau. Chacun de nous doit agir, à la maison, au travail, dans ses loisirs pour réduire drastiquement son impact (même aller en nature à un impact). Le coût financier et humain de l’inaction sera beaucoup plus fort que la frustration et le coût de l’action aujourd’hui. 

Et s’il y avait un conseil unique à donner, ce serait de faire preuve de sobriété : consommer moins, mais mieux, acheter local et durable, voyager de manière raisonnée et privilégier au maximum les transports à faible impact (en Europe, c’est possible !), louer ou acheter d’occasion, et surtout en parler autour de vous et également à votre employeur pour savoir comment il compte agir !

 
A : Un dernier mot ?
T : Tout le monde dehors !